Le Blason

Le Blason commune de arcizans avant

Arcizans-Avant, établi sur un éperon dans un îlot de verdure entre les vallées d’Argelès et d’Azun, fut réputé pour l’indépendance de ses fondateurs, prompts à la bataille et s’étant toujours défendus contre les tentatives de conquête de leurs voisins d’Azun et de la Ribère de Saint-Savin (XIème siècle).

Les érudits abbés Lacaze et Payou ont également découvert qu’à la fin du XIème siècle, Raméro I, roi d’Aragon, ayant fait appel aux Gascons contre les Maures, Bernard, seigneur d’Arcizans accourut, offrit son épée et réussit à s’emparer de Huescas, ce qui lui valut les honneurs dus aux bons chevaliers.

Ainsi donc, le château à tours carrées figurant sur le blason précité, symbolise le souvenir de ce vaillant seigneur.

La bande supérieure d’argent ornée des corneilles des vicomtes du Lavedan, entourant l’étoile d’or, serait une allusion aux seigneurs du lieu qui s’illustrèrent dans les Croisades puis au cours des combats contre les envahisseurs anglais et les Huguenots béarnais.

Leurs exploits célèbres furent exaltés dans une cantilène dont voici le plus populaire des refrains :

« Qu’en ey ua bouna estacade 
Plantada en moun cartaou
Aquo qu’ey era espada
Deu brabe Mayourou
At permé cop d’estaca
Sept qu’en ey tourneyat
At segound cop d’estaca
Diable u nou n’ey léchat »

Pour les ciseaux, selon Norbert Rosapelly, les habitants d'Arcizans reçurent autrefois le sobriquet d'Estalhancetas (estalhants veut dire ciseaux) étant réputés pour le haut degré de leurs vertus domestiques, sociables, sensibles et leurs sentiments nobles élevés et vaillants.

Ainsi peut-on interpréter la paire de ciseaux inscrite à la pointe de l'écu.

Une autre version se base sur la légende de la « Hount d’era Encantado » (voir sous-menu Sobriquets et Légendes)

Vous trouverez ci-contre, le blason de la commune d'Arcizans-Avant dont la définition est donnée par l'Armorial des Communes de France.